La nouvelle politique de stationnement à Biarritz…

Cette affichette, vous l‘avez certainement vu fleurir dans Biarritz depuis quelques jours.

Elle est le produit d’une colère justifiée de commerçants, de citoyens, et de visiteurs, ne supportant plus d’être pris en otage pour des décisions les concernant sans concertation.

Et pourtant….

Pour comprendre l’origine de cette nouvelle politique de stationnement mise en place au niveau national, je vous invite à suivre le lien suivant qui vous l’expliquera en détails. http://www.amf.asso.fr/upload/fichiers/documents/AMF_24146TELECHARGER_LE_MEMENTO.pdf

Je vous en ai extrait les principales caractéristiques et surtout, le non- respect des recommandations faites aux collectivités pour réussir la mise en place de la nouvelle politique de stationnement :

« L’un des objectifs principaux de la réforme de dépénalisation du stationnement payant sur voirie est d’apporter une compétence nouvelle aux collectivités territoriales dans leur gestion de la politique de stationnement en mettant à leur disposition un véritable outil stratégique au profit de la mobilité durable.

« Le stationnement constitue un levier essentiel au service des politiques publiques de mobilité et d’aménagement urbain. Il permet de favoriser un partage équilibré de l’espace public, rare par nature, afin de renforcer le dynamisme et l’attractivité des centres urbains et d’accompagner leur développement économique.

(…) La politique de stationnement ne doit pas s’envisager au niveau des quartiers, mais à celui de la ville et de l’agglomération. Elle est un élément essentiel de l’organisation des déplacements à l’échelle des bassins de vie et de mobilité… Si la promotion du report modal en est un des objectifs importants, la politique de stationnement se doit aussi de permettre l’attractivité et le dynamisme des territoires, d’accompagner le développement des activités économiques, de concourir au maintien de la fonction résidentielle des centre-villes, et de s’inscrire dans un processus de valorisation et de partage de l’espace public, devenu précieux.

(…) Le nouveau dispositif de stationnement décentralisé est donc un outil de pilotage et de gestion de l’espace urbain qui revêt une dimension économique, environnementale mais aussi sociale pour les citoyens, les usagers et les entreprises…

(…)Le barême tarifaire peut prévoir une tranche gratuite pour une durée déterminée (première demi-heure gratuite par exemple), ainsi qu’une tarification spécifique pour certaines catégories d’usagers, dont les résidents, ou en fonction du type d’usage (autopartage, professionnels mobiles, artisans)…

(…) Quelque soient les modes d’organisation retenus localement, il est recommandé de prévoir, dans le calendrier de la mise en œuvre de la réforme, les délais de concertation et de formation internes à la collectivité. Il convient aussi de mettre en place une période de communication et de pédagogie auprès du grand public, débutant bien en amont de l’entrée en vigueur du nouveau dispositif, de façon à pouvoir disposer de suffisamment de temps pour bien expliquer les objectifs visés par la décentralisation du stationnement payant sur voirie. »

L’analyse de ces extraits marque déjà à mon sens les carences suivantes :

  • Aucune analyse globale du stationnement à hauteur de l’intégralité de la ville et encore moins de l’agglomération ou d’une partie limitée de celle-ci
  • Aucune mise en perspective avec un nouveau sens de circulation et ou de zone de stationnement des véhicules pour accéder aux transports en commun
  • Aucune concertation préalable et ou information avec les citoyens, les usagers. Vote en conseil municipal à peine 10 jours avant l’application de la loi
  • Aucune gratuité ou réductions à destination de catégories de population pourtant largement autorisées dans les textes.

A titre d’exemple, je vous relaie la politique mise en place par la ville de Montpellier, ville qui a imposé la gratuité de son contournement autoroutier périphérique… dont nous pourrions largement nous inspirer afin de désengorger les axes entre Bayonne et Hendaye

LES CHANGEMENTS EN 2018

1 – LE ZONAGE S’ADAPTE À L’ÉVOLUTION DE LA VILLE

• Afin de s’adapter à l’évolution de la Ville, particulièrement là où le stationnement est saturé, le zonage est modifié pour offrir plus de places disponibles, lutter contre les voitures ventouses et faciliter l’accès aux commerces.

• 9 nouvelles zones de stationnement réglementé sont créées : Cité Mion, les Arceaux, Figuerolles, les Aubes, les Grisettes, Port Marianne et Celleneuve, Cité Astruc/Clémentville et Beausoleil.

2 – POUR LES VISITEURS : UNE BAISSE DES TARIFS « COURTE DURÉE »

• Une baisse ou un maintien des tarifs courtes durées : jusqu’à 2h de stationnement en zone jaune, 3h en zone orange et 5h en zone verte.

Un nouvel abonnement à 20 euros par mois ou 200 euros à l’année pour les professionnels (santé, aides à domicile, artisans…).

• Et toujours la carte Oxygène qui offre chaque jour 30 minutes de stationnement gratuit sur toutes les zones pour tous les particuliers !

3 – POUR LES RÉSIDENTS : PLUS DE PLACES ET DES TARIFS EN BAISSE

Une baisse de l’abonnement stationnement annuel dont le montant passe de 180 euros à 150 euros (soit 2 mois offerts).

• Une baisse de l’abonnement stationnement annuel couplé à un forfait transport en commun dont le montant passe ainsi de 90 à 30 euros (soit 67 % de réduction par rapport au tarif actuel) !

• Le stationnement résidentiel en zone verte devient payant.

• Un redécoupage en larges secteurs de stationnement est proposé avec un secteur supplémentaire proche du quartier de résidence.

• La mise en oeuvre de ces changements se fera progressivement jusqu’au 15 mars 2018. Les habitants de ces quartiers seront tout particulièrement informés et accompagnés pour effectuer leurs démarches à partir du 15 janvier 2018

 

Des solutions nombreuses et variées existent.https://easypark.fr/Certaines applications déjà en place dans plusieurs villes de France et d’Europe facilitent le stationnement

Mais les solutions, vous les connaissez, car elles ne peuvent venir que de vous, citoyens, usagers, visiteurs.

Réclamons une concertation citoyenne pour décider de la politique de stationnement la plus efficace pour tous.

(3) Commentaires

  1. -L’accés à la ville ne doit pas etre entravé
    -il ne faut pas que le stationnement ou le transport soit gratuit
    -la règle doit etre :utilisateur=payeur
    DONC:
    -Il fait desinvestissements dans de nouveaux parkings
    -ces parkings doivent etre realisés par des entreprises privées dont c’est le coeur de métier et SURTOUT pas avec l’argent publique , les impots etc…
    Il faut regarder ailleurs , le parking à San Sebastian par exmple….
    En conclusion , il faut que le maire devienne un entrepreneur qui a une vision , qui sache trouver les compétences la ou elles sont plutot que de faire du Macron , à savoir , plus de taxes , moins de services , des investissements en baisse….
    Il faut des décideurs compétents ……
    Ou est le « pay back » de la ligne de tram de 160 meur ????

    Répondre
  2. Si les places de parking sont payantes alors elles doivent l’être pour tous. Il est inadmissible que certains élus en soient dispensés. Dans notre devise il y a “égalité “. Ou alors que la liste des privilégiés soit publique car il s’agit d’argent public.

    Répondre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.