Edito: ma candidature pour notre Biarritz

maider arosteguy

Depuis le 6 juin dernier, je me suis déclarée à vous comme candidate à la mairie de Biarritz. 

Cette décision fut le fruit d’une longue réflexion personnelle et d’un travail entamé depuis des mois auprès d’un certain nombre d’entre vous. Dès février 2019 et durant cinq mois, dans le cadre d’une enquête citoyenne, de réunions thématiques ainsi que d’ateliers organisés par le collectif NotreBiarritz, j’ai pu constater plus précisément l’état de délabrement démocratique de notre ville, l’impression d’un grand nombre d’entre-vous de ne pas être écoutés par nos élus, voire même dans certains quartiers un réel sentiment d’abandon. Ma place d’élue d’opposition à la ville m’a permis d’observer le manque de dialogue au sein même du conseil municipal. 

C’est forte de cette expérience et de celle acquise durant mon mandat actuel de conseillère départementale dans notre canton, que j’ai pris conscience de la nécessité de proposer un nouveau contrat de démocratie pour l’élection de 2020. Le système qui prévaut actuellement, et ce depuis presque 30 ans, est à bout de souffle. C’est pour cela que depuis des mois ma démarche s’inscrit, avec les femmes et les hommes qui m’ont rejointe, dans l’écoute, le dialogue et la co-construction. 

Ce travail préparatoire nous a permis de tenir durant l’été 31 réunions thématiques au sein desquelles une centaine de mes soutiens aidés d’experts ont posé les bases d’un projet municipal ambitieux, réaliste, durable et solidaire. Enfin, ces dernières semaines nous avons tenu six réunions publiques dans tout Biarritz afin d’honorer mon engagement qui était de restituer les résultats de notre enquête citoyenne menée auprès d’un millier d’entre vous. Ces rendez-vous intitulés « la parole aux Biarrot(e)s » nous ont permis une nouvelle fois de vous écouter directement sur les sujets qui vous tiennent à cœur: voirie, stationnement, mobilité, propreté, logement, assainissement, développement durable, éducation… 

Par ailleurs, avec le même esprit d’ouverture, je reste attentive aux déclarations de candidatures multiples qui ont émaillé cette rentrée, des expressions de femmes et d’hommes de bonne volonté, parfois des initiatives marquées du sceau de la démarche très personnelle, animée par moments par une agressivité maquillée derrière un discours calme, je me permets ici d’affirmer que de cela Biarritz n’en a guère besoin.

Je souhaite de mon côté que cette campagne soit propre et empreinte de respect entre les différents candidats, espérons qu’elle sera le révélateur d’un esprit commun pour chacun d’entre eux, celui que nous prônons depuis déjà huit mois, celui nécessaire pour ouvrir une nouvelle page pour vous,

POUR BIARRITZ , POUR  VOUS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.