Le Big bang

biarritz magazine

On pensait à une fausse nouvelle… L’indiscrétion d’un membre de la majorité trop heureux de voler au Maire la primeur de cette nouvelle ? L’arrêt du Big Festival dans notre ville fut très vite confirmé par Monsieur le Maire.

8 ans ont été nécessaires pour faire de ce festival un événement mettant notre ville sous les feux de l’actualité, avec des têtes d’affiche nationales ou internationales qui lui auront permis de se hisser dans la cour des grands.

Le côté obscur est beaucoup moins aguichant : Des fournisseurs régulièrement impayés, des entrepreneurs dont la trésorerie était mise en grosse difficulté, des professionnels de la nuit peu ou pas impliqués dans l’organisation de la Big Boite qui pourtant a généré des big profits.

J’ai régulièrement dénoncé et alerté en Conseil Municipal mes collègues élus, mais on m’a toujours assuré que tout rentrerait dans l’ordre très prochainement. D’année en année d’insupportables retards de paiement se répétaient jusqu’à cet arrêt brutal annoncé en mars.

L’occasion est parfaite pour rebondir et retravailler sur une formule permettant aux professionnels de la nuit biarrots de s’impliquer dans l’organisation, et surtout moins couteuse pour le contribuable, qui payait chaque année près de 90000 Euros aux organisateurs.

Mais faut-il délocaliser le festival vers la Cité de l’Océan qui reste un quartier résidentiel et dont les habitants n’ont pas particulièrement envie de se retrouver dans un déluge de décibels pendant la nuit ?

Le futur de cet événement nécessite une remise à plat identique à celle réalisée pour les Casetas dont la formule est un succès.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.